Bonjour les « zami(e)s »,

 

Aujourd’hui, je vous emmène dans un joli village alsacien que nous avons redécouvert tout récemment Altorf, en février 2021.
Notre première visite date de septembre 2014.
Vous verrez donc des photos prises lors des deux balades.

 

Altorf est situé sur l’ancienne voie romaine reliant Strasbourg au Donon, tout près de Molsheim.

Son histoire commence vraiment en 940 quand le comte Eberhard fonde un couvent de moines bénédictins. À sa mort, son fils, Hugues III, comte d’Eguisheim fait construire l’abbaye très prospère grâce à ses dépendances.

Actuellement Altorf est une bourgade rurale qui a su garder son authenticité.

 

Nous garons la voiture sur le parking de la grange dîmière et nous voilà partis !
Vous me suivez ?
Les photos sont légendées pour vous aider à la compréhension.

 

Première étape, la grange dîmière. Le bâtiment, laissé longtemps à l’abandon, a été rénové en 2000 et abrite de nos jours la bibliothèque. Au XVIIIème siècle, il a perdu un tiers de sa longueur.
Un bruit d’eau derrière la grange dîmière nous intrigue. Il s’agit d’une petite chute sur le Mittelbach qui alimentait jadis le moulin de l’abbaye.
Le bâtiment à deux étages qui le jouxte est l’ancien moulin à farine de l’abbaye édifié en 1749. Il a été vendu comme bien national et à présent, c’est propriété privée.
Par un petit chemin courant entre deux murs, nous nous dirigeons vers le porche de l’abbaye autorisé uniquement durant les périodes de fenaison. Ce dernier, endommagé accidentellement en 1965 par une charrette de foin, a été restauré et rehaussé en 2014.
Nous dépassons un premier lavoir utilisé par les femmes habitant l’est du village.
Un banc en grès des Vosges accueille les promeneurs fatigués. Ces bancs sont appelés « bancs de l’impératrice Eugénie » en l’honneur de l’épouse de Napoléon III.
On en trouve un peu partout à travers l’Alsace. Ils ont été installés à partir de 1853 aux bords des chemins à la demande des préfets Lezay-Marnézia et West, pour permettre aux paysans et voyageurs de se reposer. Lors des haltes, les paysannes déposaient les fardeaux portés sur leurs têtes sur le linteau supérieur avant de s’asseoir sur la traverse inférieure.
Le paysage change entre le mois de septembre où les champs ont été moissonnés et le mois de février où les rives du Muhlbach sont gelées.
Nous arrivons déjà au lieu-dit « Baignade des chevaux » ( Rossschwamm ). En été, le dimanche matin, les paysans y venaient baigner et brosser les chevaux.
Actuellement, c’est un joli miroir d’eau qui est encore plus agréable à voir quand il est gelé ! Facilement accessible aux chiens, il n’est pas question de s’y baigner en ce mois de février.
C’est ici, sur un pylône électrique juste à côté que les cigognes ont élu domicile. Elles sont arrivées !
De l’autre côté du pont, un second lavoir construit sur un bras de la Bruche. Cette dérivation a été réalisée pour éviter les inondations de certains villages aux alentours dont Molsheim.
Le lavoir communal couvert permettait à la plupart des femmes du village de faire leur lessive, généralement le lundi, et cela, jusque dans les années 1970.
Un escalier central menait au ruisseau pour rincer le linge. 
De part et d’autre, deux tables de lavage sont installées à des degrés différents. Selon le niveau d’eau, les lavandières utilisaient l’une ou l’autre pour frotter le linge, dos au ruisseau.
Nous revenons dans le village. La prochaine étape est une toute petite chapelle construite en 1846 grâce à la générosité et la foi de deux paroissiennes. Ces deux sœurs avaient projeté de céder leurs biens et de faire construire un oratoire public dans le jardin de leur propriété. L’autorisation leur est donnée par Monseigneur Raess, évêque de Strasbourg puis entérinée par Napoléon III. Par contre la demande est rejetée pour leur maison d’habitation qui aurait dû servir d’asile aux pauvres.
Nous passons devant l’ancien corps de garde ( Wachstub ) qui était, jadis, occupé par deux veilleurs de nuit et abritait une prison. Jusqu’en 1900, deux hommes y étaient en faction. Le couvre-feu intervenait à 22h, heure à laquelle les femmes devaient circuler dans la rue avec une lanterne, les mineurs et les personnes âgées n’étaient plus autorisés à sortir de chez eux et les cafés n’avaient plus le droit de servir à boire.
Le veilleur passait à deux reprises dans les rues pour annoncer l’heure et surveiller les habitations, où toute lumière devait être éteinte.
Nous dépassons l’unique restaurant du village, le Bénédictin, référence à l’abbaye vers laquelle nous revenons.
Le mur d’enceinte construit en 1732, abrite, dans une niche, une Pietà, mise à jour lors de fouilles des décombres d’une chapelle du couvent. 
A l’arrière de la place Saint-Cyriaque, une maison alsacienne typique du XVIIème siècle a bénéficié d’un ravalement qui semble récent. (2021)
De nombreux décors architecturaux sont à relever : des fenêtres de style renaissance avec des chambranles en bois ornés de motifs floraux et de vignes, sous les fenêtres, doubles croix de St-André qui symbolisent en général une grande descendance pour les habitants de la maison !
Et à gauche des fenêtres, deux chaises curules qui indiquent la demeure d’une personne aisée et influente dans la société. C’est la raison pour laquelle on retrouve la chaise curule dans les maisons des notables des villages.
Le poteau cornier (Eckpfoschte) est orné d’un ange sculpté.

 

Je vous sens fatigué(e)s. Nous allons donc nous arrêter ici jusqu’à vendredi où nous terminerons la visite d’Altorf.

Je vous embrasse bien fort. Prenez bien soin de vous.

 

 

 

Photos personnelles non libres de droit.
Merci de m’envoyer une demande si vous voulez utiliser l’un ou l’autre cliché. Je me ferai un plaisir de le partager avec vous.
Texte et légendes rédigés avec les informations glanées sur le net et les documents en ma possession.

74 Thoughts on “Altorf # 1

  1. Le Pays Basque, c’est le bout su monde pour nous, Alsaciens. Donc pour vous cela doit être la même chose mais dans l’autre sens.
    Soigne bien tes yeux.

    Gros bisous et belle soirée.
    Lavandine

  2. Oui voilà une visite bien interessante de ce superbe village ! . Lorsque nous habitions l’ Allemagne nous allions souvent en Alsace pour la journée mais plus depuis notre retour au pays basque , trop éloigné ! . Bien dommage , bon début de Mars demain , bises , escapade ,

  3. Bonjour Lavandine, j’ai apprécié tout particulièrement cette visite en plein coeur de l’Alsace. En premier lieu, j’ai adoré contempler cette magnifique église et cette petite chapelle ! L’Alsace me fascinera toujours autant par ses resplendissantes architectures. Tu en as fait de très belles photos, il me tarde d’y retourner mais faut dire qu’il y a 5 voire 6h de route qui nous sépare de mon département ardéchois. Merci pour ce reportage très bien conçu autant par la photo que par les infos. Bon week-end

    1. Et encore tu es rapide sur la pédale. En camping-car, il nous faut quasiment toute la journée pour atteindre l’Ardèche où nous n’avons plus été depuis longtemps.

      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  4. J’ai appris bien des choses avec toi de ce village que je connais bien (ma soeur y habite) . Je vais lui envoyer les liens je suis certaine qu’elle aussi à encore des choses à apprendre. Bon we bises

  5. Très sympathique visite … j’avoue que je ne connais pas du tout ce village, pourtant dans le coin de Molsheim-Mutzig, nous allions souvent !
    Le banc ne me parait pas très confortable … assise très basse, et on doit se cogner la tête dans le linteau du haut!
    Bon, les cigognes sont là et le cours d’eau n’est sans doute plus gelé … les températures sont vite remontées !
    Gros bisous, belle fin d’après-midi dans les amandiers …

    1. Avec un petit coussin pour les fesses délicates, cela devrait le faire. Il me semble que la hauteur sous poutre est suffisante. A vérifier la prochaine fois.

      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  6. Par un petit chemin courant entre deux murs, nous nous dirigeons vers le porche de l’abbaye autorisé uniquement durant les périodes de fenaison. Ce dernier, endommagé accidentellement en 1965 par une charrette de foin, a été restauré et rehaussé en 2014.

    Ce porche c’est mon mari qui l’à restauré, l’arche et divers autre travaux pour la commune (mur et autres)

    Et merci pour le reportage et les photos.

    1. Oh merci pour l’info ….Et bien c’est du beau travail, cette arche.
      Tu crois que maintenant, il existe encore des artisans qui arrivent à réaliser de telles choses ?

      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  7. Ping : Altorf # 2
  8. Une très intéressante visite, il y a tant de monuments « patrimoniaux » que cette bourgade vaut réellement le détour. Mon coup de coeur va vers ta photo du lieu-dit « baignade des chevaux » avec le magnifique saule pleureur !
    A très vite, bonne soirée, bises.

    1. Dans le mail, je te disais que la carte que je t’avais envoyée mi- décembre avec les voeux m’est revenue avec la mention « adresse inconnue ».
      Si tu pouvais m’envoyer par mail ton adresse postale de Nantes pour que je puisse rectifier, ce serait top !
      Comme la Poste est rapide le retour a eu lieu cette semaine. Pfffffffff !!!
      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  9. Bonjour Lavandine,

    Merci pour ses belles photos sur ce village alsacien avec cette alternance belle saison et hiver. sans oublier l’emblème de cette région ce gros nid habité
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  10. Il est joli ce village, j’ai beaucoup aimé la balade
    Même si avant de lire les commentaires je me suis demandée comment faisaient les gens pour s’assoir sur ce banc lol
    Bonne journée. Gros bisous

  11. J’ai parcouru tes photos hier après-midi mais pas eu le temps de te laisser un commentaire.. Nous y étions il n’y a pas si longtemps ( en juillet 2020) J’avais beaucoup aimé ce village.. surtout le jardin du cloître Malheureusement l’église était fermée ce dimanche là.
    Le « petit » lavoir était alors fréquenté par des jeunes je n’ai pas pu bien le prendre en photo.On y était allé spécialement pour son autre lavoir et son « rossschwemm ».
    merci pour ton partage de photos c’est vraiment sympa de comparer ce village sous le soleil ou sous la neige.. tout cela me rappelle de très bons souvenirs!!
    gros bisous et bonne journée

    1. Elle était à nouveau fermée le dimanche où on y était sans précision aucune. Heureusement que j’avais vu l’intérieur la première fois.
      Idem pour le petit lavoir mais cette fois-ci, il faisait froid et personne ! C’est souvent le problème qu’on a avec les lavoirs à la belle saison.
      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  12. En lisant et en admirant tes photos de l’ensemble et des détails j’ai de suite envie de connaitre ce village.
    J’aime beaucoup le côté hiver bleu de tes photos qui donne un charme particulier 😀
    Gros bisous et belle journée
    Mitou

  13. Quel plaisir de te suivre dans ta visite d’Altorf, car j’habite tout près. Si je connais bien l’abbaye et son magnifique jardin ou la grange..je n’avais pas repéré les lavoirs ni cette magnifique maison.
    Les paysages de neige sont superbes…vivement vendredi 🙂
    bises

  14. A st Hyppolyte, j’avais déjà vu un banc de l’impératrice Eugénie. Ca m’avait interpellé mais je n’avais pas cherche le pourquoi. Chez nous, pas de cigognes, mais tous les jours, nous avons les grues qui traversent la Charente pour remonter vers le Nord. Bises. FRANCOISE

  15. Bonjour Lavandine
    Une belle découverte et merci pour tes explications précises
    je comprends mieux la hauteur de ces bancs, je me disais aussi …. pour s’asseoir faut être grand ! lol !
    Chez nous aussi les Cigognes sont là, j’en ai photographié plein !
    Merci pour le partage
    Bises, bonne fin de journée

    1. Je sais ton intérêt pour les cigognes chaque année. Chez nous, elles sont trop haut perchées pour mon téléobjectif.
      Ou petit pour que les jambes ne retombent pas sur celui qui serait alors installé en-dessous.
      Gros bisous et belle soirée.
      Lavandine

  16. Je viens de faire une superbe balade (miracle des photos, à deux saisons différentes)… et là, j’ai une bonne idée de ta balade… Tout est superbe ! merci pour ce beau reportage et à très vite pour la suite…
    Très bonne soirée et gros bisous

  17. bonjour Lavandine
    j’ai adoré nos deux séjours dans ta région. Ce village inconnu dans mes souvenirs mais je reconnais le style de l’Alsace. Tu sais je restais de longs moments à observer les cigognes, demain nous allons passer la journée en Camargue, j’espère en voir
    Bisous

  18. Quelle jolie balade, avec un vrai coup de coeur pour le lieu dit « la Baignade des chevaux », très romantique ! Le lavoir communal a beaucoup de charme aussi, au milieu de cette verdure.
    Passe un bel après-midi.
    Gros bisous Lavandine.

  19. Une bien jolie balade virtuelle en ta compagnie de lieux que je ne connais pas du tout.
    Les cigognes annonciatrices du printemps qui pointe son museau doucement…
    Bisous et douce fin de semaine

  20. Une très jolie visite. J’aime beaucoup les images de neige et de gel. Elles sont superbes ! Je souris à l’évocation de confinement avant l’heure, des villageois. Personne ne râlait ? Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *