Sur le front des inondations # 1

Bonjour tout le monde,

 

Nous voilà au seuil d’une nouvelle semaine. La dernière a été marquée un peu partout par des pluies fort abondantes et dans certains endroits par des inondations plus ou moins catastrophiques.

Naturellement, nous sommes allés voir ce qu’il se passait autour de chez nous.

Je précise tout de suite : rien avoir avec les inondations en Charente, du côté de l’Entre-Deux-Mers ou encore au nord-ouest du Lot et Garonne.

L’article se compose de deux séries de photos. La première a été prise le 18 janvier 2015, la seconde le 4 février 2021  + 2 intruses. Certaines fois, et ceci tout à fait par hasard, les photos ont été prises presque du même endroit.

Pour que ce ne soit pas trop long pour vous, je scinde l’article en deux. La seconde partie vous sera présentée au cours de la semaine.

Allez place aux photos et au texte pour ceux qui aime lire et s’instruire.

 

janvier 2015

février 2021

Ici, nous sommes à Muttersholtz (Bas-Rhin), dans le Ried, une région constituée de prairies inondables, qui va de Sélestat à Strasbourg. Le terme Ried aurait pour origine le mot roseau, le roseau étant une plante semi-immergée.

 

janvier 2015

février 2021

février 2021

Le Ried est principalement arrosé par l’Ill, un affluent majeur du Rhin.
Cette dernière traverse la région depuis sa source à Winkel, dans le Jura alsacien, jusqu’à sa confluence avec le Rhin à Offendorf, en aval de Strasbourg.

 

février 2021
Un beau lac s’est créé à la place des champs.

Il n’a même pas été nécessaire de les pousser à entrer dans l’eau !

L’Ill est alimentée par les rivières vosgiennes : la Fecht, la Lauch, la Thur, la Doller, la Bruche, le Giessen, ainsi que par certaines rivières phréatiques du Ried.

 

janvier 2015

février 2021
Est-ce le même arbre : j’aurais tendance à dire oui.

L’Ill a été canalisée à Mulhouse et à Colmar à cause des fortes crues saisonnières.

 

En août 2019, hauteur sous le pont

en février 2021 , le même pont vu de l’autre côté

Les crues dans le Ried sont un phénomène naturel et nécessaire.

 

janvier 2015
le saule pleureur, roi du Ried

février 2021
Remarquez que la nouvelle construction à droite est entourée de murs protecteurs.

Les crues remplissent la nappe phréatique et déposent des limons qui enrichissent les prairies. L’eau est ensuite filtrée par la végétation.

 

février 2021

janvier 2015

février 2021

Seuls les champs cultivés et labourés posent problème. Quand l’eau les traverse, elle n’est plus filtrée et elle entraîne avec elle engrais et pesticides dans la nappe. D’où l’intérêt d’une agriculture raisonnée pour préserver notre réserve d’eau pure.

 

août 2019, à la maison de la Nature

février 2021
Le troll a les pieds dans l’eau.

 

Pour ceux qui aimeraient voir en vidéo la crue à Muttersholtz, voici un document FR3.

 

 

Je vous retrouve mercredi pour la suite ou selon mon envie avec un autre sujet.

D’ici là prenez bien soin de vous.

Je vous embrasse.

 

 

Photos personnelles non libres de droit.
Merci de m’envoyer une demande si vous voulez utiliser l’un ou l’autre cliché. Je me ferai un plaisir de le partager avec vous.

Texte et légendes rédigés avec les informations glanées sur le net et les documents en ma possession.

 
.

71 Thoughts on “Sur le front des inondations # 1

  1. Oui c’est exactement comme chez nous si ce n’est que nous n’avons pas le ried.
    Mais sans commune mesure heureusement avec le sud-ouest, les habitations ne sont pas touchées.
    Belle semaine, gros bisous.
    Cathy

  2. Les différences de niveaux sont impressionnantes…. Dans mon département aussi puisque les crues de 2020/2021 dépassent toutes celles qui ont eu lieu depuis au moins 40 ans !!! J’habite dans les Landes depuis 30 ans et c’est vrai que je n’ai jamais vu de telles crues et autant de routes coupées (dont celle que j’empruntais pour aller travailler à DAX)… mais les crues du Lot et Garonne et de la Charente sont bien plus importantes et dévastatrices malheureusement…
    Très bonne journée et gros bisous

  3. Les pluies ont été diluviennes aussi par chez nous et la Sarre est sortie de son lit ,du côté allemand elle est allée se balader sur l’autoroute!
    Les paysages changent mais tant que l’eau reste dans les champs ça va ,quelle tristesse de la voir dans les maisons !
    Tes deux miss ont pris un bon bain de pattes !😉
    Gros bisous et bonne semaine
    Mitou

    1. Ils n’avaient pas prévu que la Sarre sortirait un jour de son lit en construisant l’autoroute ?
      Les miss ont pris plus qu’un bain de pied. Il y en a une qui a réussi à nager 😉
      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  4. Des inondations un peu partout qui font beaucoup de dégâts malheureusement !
    La Loire, la Garonne, la Charente… et tous les affluents ont vu l’eau sortir du lit.
    Mon amie m’a envoyé des photos de leur maison cernée par les eaux de la Garonne.
    En tout cas les toutous y prennent du bon temps…
    Bonne vacances et profitez bien des petits enfants.
    Gros bisous

  5. En effet les inondations sont nombreuses .La zone dont tu parles dans la région de Muttersholtz est « prévue » pour. Dans ma commune nous avons aussi un « Ried » celui de la Zorn
    ( petit article ici https://www.dettwiller.fr/index.php?page=environnement-ried-de-la-zorn)
    nous avons aussi des inondations mais moins que l’année dernière.Les crues de La Charente sont impressionnantes mais aussi catastrophiques ..et ça ne va pas s’arranger. Il est important de laisser des zones humides et d’arrêter de bétonner.
    Merci pour tous ces renseignements et ces photos
    bisous bonne semaine

    1. Je ne connais pas le Ried de la Zorn mais il doit ressembler au nôtre.
      Une partie des inondations provient en effet du bétonnage excessif, le restant de la construction anarchique ! Je m’en vais voir ton lien.

      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

    1. Une bonne pluie diluvienne dans votre région alsacienne. Nous, nous avons cette chance d’être épargné par les inondations sachant que l’on vit dans une ville « cuvette » qui permet grâce à ça de faire plus facilement évacuer l’eau ! Je pense fort à tous ceux qui subissent chaque année ces dégâts naturels, et c’est pas prêt de s’arrêter malheureusement… Passe une bonne soirée et merci pour ces photos 🙂

  6. Bonjour Lavandine,
    Voilà des photos que je n’aime pas voir car on pense aux sinistrés qui avec ses montées perd toute une partie de leur vie
    bonne fin de journée
    Amitiés

  7. Bonjour Lavandine
    Des débordements malheureusement ingérables
    Quelle tristesse pour les familles qui en une journée voire une nuit perdent tout !!
    Chez nous c’est comme par chez toi ..les champs inondés et les abords du Blavet ou du Scorff sont très très humides …on patauge si on veut se promener par là
    Bises Lavandine

  8. Que d’eau ! Que d’eau ! Quelquefois, oui, les crues sont un bienfait mais quand l’eau envahit le construit, rien ne va plus. Le tout est de gérer. Nos anciens y arrivaient bien.
    De belles photos que tu as prises, les pieds dans la nature, pour nous rappeler que nous ne pouvons faire n’importe quoi.
    Gros bisous et à mercredi !

  9. C’est impressionnant! Les Parisiens ont le zouave et vous vous avez le troll!!!
    Cette eau qui fait le bonheur des chiennes ne fait pas forcément celui des humains.
    Comment avez-vous trouvé la situation en arrivant chez votre Miss?
    Quand les maisons sont touchées, c’est vraiment dramatique.
    Bonne semaine, Lavandine!
    Grosses bises

    1. MDR. Je n’y avais pas pensé …. Désormais, nous irons voir le troll en cas de crues !
      Les chiennes ont apprécié mais c’est toujours ainsi quand il y a de l’eau.
      La miss habite sur une butte et loin du Gers. Mais à Astaffort il sort souvent de son lit.

      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  10. Bonjour Lavandine
    Que d’eau, que d’eau !
    Jeudi, sur mon second blog, je publierais des photos de Saintes où le pic est annoncé pour aujourd’hui … 6,20 mètres !
    Il pleut encore ce matin, ça ne va rien arranger !
    Merci pour le partage
    Bises, bonne journée

  11. Et oui en ce moment, il y a des inondations un peu partout et beaucoup de dégâts et même si c’est spectaculaire, cela n’a rien à voir avec les torrents de montagne qui emportent tout sur leur passage, là l’eau est paisible sur tes photos et semble être à sa place habituelle si je ne ne voyais pas ces arbres ou le troll les pieds dans l’eau, en fait c’est ce que je croirais ! bisous et une bonne journée

    1. Dans le Ried, il y a partout un peu d’eau et ceci de tout temps. C’est ce qu’on appelle les giesens alimentés par un cours d’eau comme le Rhin et surtout l’Ill mais aussi par la nappe phréatique.
      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

    1. Après la neige, rebelotte les inondations dans les régions accueillant des rivières de montagne. Chez nous aussi le Rhin est sorti de son lit à certains endroits suite à la fonte des neiges et ce n’est pas terminé.
      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  12. Bonjour Lavandine
    Je te remercie pour ce partage en photos de la montée des eaux par chez toi. Ici à Paris la Seine a débordé sur les quais. Aujourd’hui il fait tres froid 0° mais il ne pleut pas. Je te souhaite une bonne soirée.

  13. Chez nous ces inondations sont « maîtrisées » et souvent nécessaires. Rien à voir avec les calamités que subissent nos amis du Sud-Ouest ou du Sud. De vraies catastrophes. De magnifiques photos soit dit en passant. Grosses bises et belle soirée

  14. Coucou Lavandine,

    Impressionnant ces inondations.
    L’eau est bien monté en Alsace également.
    Dans le sud-ouest, entre autre, c’est une catastrophe.
    Surtout ces gens qui ont tout perdu, quel drame.

    Bravo pour les deux filles qui adorent l’eau, sur mon blog, comme Radja.
    Bisous et bonne soirée
    Aimée

    1. C’est un drame pour ceux qui ont tout perdu et quelquefois ce n’est pas la première fois. Il y en a qui disaient qu’ils venaient juste de terminer les travaux d’une précédente inondation !

      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  15. Cette année les inondations ont recouverts bon nombre de région. Et maintenant le grand froid, décidément nous allons nous en rappeler de « Ces années »
    Bonne journée. Gros bisous

  16. bonjour Lavandine , ah oui ça les inondations il y en a de + en + maintenant et partout , en gironde
    et les landes et à Saintes et +++ merci pour cette série de photos on se rend bien compte !!! dur dur
    bisous a+

  17. Lorsque l’on sait que ces champs sont inondables et que toute cette eau est nécessaire, alors on relativise, d’autant que les habitations ne semblent pas concernées par quelque dégât qu’il soit. Bien sûr que cela reste impressionnant, c’est un peu comme du côté de chez ma fille en Angleterre où les zones des anciens marais sont actuellement sous l’eau avant de redevenir des prairies accueillant vaches et moutons !
    Belle journée, bises.

    1. Chez nous, a été créé un polder pour régulariser les crues. Cela préserve les habitations des inondations. Mais ici l’eau fait partie de notre quotidien.

      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  18. Certains endroits ont comme fonction de recevoir les trop-pleins, comme les pallues chez nous en bord de rivière, qui arrivent à réguler les courants d’eau. Mais nous assistons à des débordements et inondations plus conséquentes et plus graves. Les raisons en sont multiples mais pas toujours seulement dûs aux seuls éléments naturels malheureusement.

    1. L’homme y est pour beaucoup.
      Chez nous on a un polder.

      Le polder d’Erstein, au même titre que celui de la Moder fait partie d’un vaste programme de lutte contre les inondations du Rhin et s’inscrit dans le cadre d’une collaboration franco-allemande.Situé sur les communes de trois communes du département du Bas-Rhin (Erstein, Plobsheim et Nordhouse), le polder d’Erstein est un immense bassin de rétention de 600 hectares, capable de stocker jusqu’à 7,8 millions de m3 d’eau en moins de 15 heures. Il occupe l’espace d’une forêt alluviale qui se situait dans le lit majeur du Rhin avant les travaux de canalisation entrepris dans la seconde moitié du 20ème siècle.

      Les conditions d’utilisation du polder d’Erstein ont été arrêtées dans un cadre franco-allemand. Il est aujourd’hui prévu que le polder soit mis en eau dès que le débit du Rhin dépasse 3600 m3/s, ce qui se produit en moyenne une fois tous les 10 ans. La durée de submersion du site (y compris le remplissage et l’évacuation) puet atteindre au maximum 20 jours consécutifs, un renouvellement partiel étant toutefois assuré pour éviter les zones d’eau morte. La vidange dure entre 4 et 5 jours.
      http://wikhydro.developpement-durable.gouv.fr/index.php/Polder_d'Erstein

  19. Bonjour Lavandine
    C’est quand même incroyable toutes ces inondations partout , un hiver pluvieux qui fait beaucoup de dégâts .
    Et maintenanyt un épisode glacial dans le Nord de la France , heureusement que nous sommes épargnés pour le moment car si ceux qui ont les pieds dans l’eau devaient en plus subir ce froid ce serait dramatique .
    Bises

    1. Les épisodes neigeux ne sont pas fréquents… enfin plus car dans les années 60/70, on avait encore autant de neige durant l’hiver. Au moins les enfants pouvaient faire de la luge.

      Bisous et bon dimanche.
      Lavandine

  20. De superbes photos ! de notre côté du Ried sur Holtzwihr sait pareil l’eau inonde les champs…
    Sympa la photo avec Noa et Noor, V. aime bien les voir
    Bonne journée
    Gros bisous

  21. c’est terrible pour tous ces gens sinistrés je les plains sincèrement
    mais avec tes photos comme pour la deuxième partie l’eau quand elle est habituelle et même nécessaire dans le ried on voit que c’est juste beaucoup d’eau….
    le troll les pieds dans l’eau, sculpture en bois ça ça l’abime peut être ?
    gros bisous
    patricia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *