Bonjour à vous tous qui passez par là,

 

La semaine se termine avec une nouvelle balade.

Cette fois-ci, je vous emmène loin des touristes, dans un coin d’Alsace, sur les contreforts du Kochersberg.

Bienvenue à Wingersheim-les-Quatre-Bans, le pays du houblon. C’est ici que pousse cette plante utilisée essentiellement dans la fabrication de bière.

Petit rappel !

Jusqu’à la veille de la 1ère Guerre mondiale, la région est plantée généreusement de vignes mais le manque de soins et la prolifération des maladies durant le conflit ruinent le vignoble.

Wingersheim se spécialise alors dans la culture du houblon car le sol s’y prête particulièrement bien.

La culture du houblon nécessite des installations particulières et une technicité spécifique.
Le houblon est une plante grimpante et doit par conséquent être haubanée.

Une houblonnière est une sorte d’échafaudage qui comporte une soixantaine de poteaux porteurs dont la base est enterrée sur une profondeur de 1 m. Pour donner une rigidité à l’ensemble, les poteaux sont reliés en partie haute par des filins longitudinaux et transversaux.

L’espace entre deux rangées de plants est de 2,70 m à 3,20 m ce qui donnent ces vues plongeantes sur un relief vallonné.

Le houblon est une souche persistante qui peut durer jusqu’à 40 ans. D’ailleurs quelque jours avant notre balade, les houblonnières de trois exploitants ont été totalement détruites par le vent et la grêle. Si la récolte est perdue pour cette année, le houblon repoussera l’an prochain.

Le chemin commence vite à monter jusqu’à la croix.

Elle a été érigée sur l’initiative du curé responsable de la paroisse de 1915 à 1953 et inaugurée en 1950. Une table d’orientation la jouxte.

La population voulait ainsi témoigner de sa solidarité avec les pèlerins qui se rendaient à Rome sur la tombe de l’apôtre Paul à l’occasion de l’année sainte.

Du haut de la colline, Wingersheim veut aussi rendre hommage aux nombreux soldats ayant participé à la seconde guerre mondiale et rendre grâce au Dieu universel qui a épargné le village de tout bombardement.

La promenade n’est pas encore achevée. Nous avons marché encore un bon moment.

Vue sur Wingersheim

Je vous proposerai la suite dans le prochain article.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon week-end et à vous donner rendez-vous lundi.

D’ici là n’oubliez pas de bien prendre soin de vous.

Je vous embrasse.

Photos personnelles non libres de droit.
Merci de m’envoyer une demande par le formulaire de contact si vous voulez utiliser l’un ou l’autre cliché. Je me ferai un plaisir de le partager avec vous.

Texte et légendes rédigés avec les informations glanées sur le net et les documents en ma possession.

 

57 Thoughts on “Le sentier du houblon # 1

  1. bonsoir
    grâce à tes 2 articles j’ai pu mieux découvrir cette plante, on les avait vu que de loin, ce fut vraiment une découverte !!
    bisous et belle soirée
    j’adore tes chiens, ça nous manque d’en avoir

  2. Merci de ces images et de ton reportage car je n’ai jamais vu ces plantes de houblon en vrai, juste à la télé, mais tes images sont plus évocatrices de la hauteur très particulière de ces lianes. Je sais que l’on fait de la bière un peu partout en France et même ici en Auvergne, mais je ne sais pas où sont les plantations.
    Belle soirée, bises.

  3. Je n’imaginais pas que c’était aussi haut, quel travail pour tout enlever!
    Les gamins ont bien profiter de la nature, il y avait de quoi faire.
    Bises de Mireille du Sablon

  4. Je connais les houblonnières car mon fils à vécu en Alsace , mais la première fois que j’ai vu ces lianes je me demandais ce que c’était .
    C’est une belle balade ! bisousss

  5. Un coin que je connais mais pas cette croix?.. J’ai longtemps habité dans le Kochersberg Maman avait construit notre maison à la sortie du village à côté d’une houblonnière. Un jour une amie parisienne de ma tante était en vacance chez nous et quand elle a vu le houblon pousser ( il était encore assez petit) elle a dit ” oh vos haricots sont immenses!!” qu’est-ce qu’on a ri… Un jour ma chienne s’est échappée et j’ai couru après elle dans la houblonnière et me suis coupée la bouche avec une liane qui était juste à la hauteur de ma bouche. je t’assure qu’après cela je n’ai plus jamais mis les pieds dans un champs de houblon!!
    Mon beau-père prenait ses vacances début septembre pour donner un coup de main dans la machine à houblons ( il s’occupait de la maintenance c’est que ces machines tombaient souvent en panne!!), ma mère donnait aussi un coup de main à enlever les feuilles qui sortaient du tapis roulant..j’aimais bien venir les voir et sentir cette odeur de houblon!! mais je déteste la bière .. je n’en boit jamais et je déteste l’odeur du malt.
    voilà que ton article me rappelle des souvenirs d’enfance
    Il faudra qu’on fasse cette balade!!
    merci pour ce très interessant article
    bonne journée bon weekend..on projette un weekend “patrimoine”. je suis dans les “préparatifs” du circuit..
    bisous

  6. Ah oui ! c’est la pleine récolte du houblon dans les hauts de France aussi … la bonne bière se cache derrière (lol) … merci pour ce superbe reportage très complet et les belles photos l’illustrant ! Le calvaire est très beau et bien entretenu!
    Doux week end avant l’arrivée de l’automne Lavandine avec les bises de mon coin ch’ti ensoleillé ! Nicole

  7. J’ai un ami brasseur près de Nérac. Mais je ne crois pas qu’il s’approvisionne aussi loin de chez lui.
    C’est un de ces quadragénaires qui essaient de faire du local. Mais peut-être le houblon ne pousse-til pas aussi facilement dans le Sud-Ouest.
    Bonne fin de semaine, Lavandine.
    Grosses bises.

    1. Je connais Nérac et je ne pense pas que le houblon pousse dans ce coin. Il faudrait que tu lui poses la question.
      Miss n°2 se rapprochera de Nérac bientôt.

      Bises et agréable nuit.
      Lavandine

  8. Bonjour Lavandine
    Je pense n’avoir jamais vu de houblonnière, je ne savais pas que cette plante grimpait aussi haut
    Merci pour les explications
    Bises, bonne journée

  9. Bonjour Lavandine
    Je ne connaissais pas du tout “les houblonnieres ”
    Impressionnant de voir ces cultures .. et interessantes tes explications ..
    Les petits ont du se regaler dans un tel espace nature ..
    Bises

  10. Je n’ai vu du houblon que dans la Drôme et seulement sous forme de plant isolé. Aussi je découvre non seulement à quoi ressemble une houblonnière mais aussi qu’il existe un chemin permettant de la découvrir. Une balade où les petits peuvent courir mais aussi apprendre beaucoup des coutumes locales de chez toi. Bisous et une belle fin de semaine

  11. Très belle et dépaysante ta balade du jour ! Du houblon dans le sud nous n’en avons pas ! Bon, pendant une semaine je ne passerai pas sur les blogs, je file quelques jours en Aveyron me balader ! Bises.

  12. Merci pour ces très belles photos et les explications sur les houblonnières… J’ai vu récemment un reportage à la télé et j’ai été impressionnée par la hauteur de ces “lianes” et la façon de les récolter (et ensuite le traitement des “fruits” pour fabriquer la bière)…
    Les petits (et les chiennes) ont eu de l’espace pour se défouler et passer un bon moment avec vous.
    A très vite pour la suite…
    Très bonne journée et gros bisous.

  13. Et ça a fait tilt dans ma tête … il y a un village pas très loin de chez moi qui s’appelle La Houblonnière !!!
    Je n’imaginais pas ça si haut, merci pour les explications.
    Je verrain le billet suivant mais ne commenterai pas, je serai en pause.
    Belle journée, bisous.
    Cathy

  14. Il y a quelques années nous avions fait une marche gourmande au milieu du houblon vers Strasbourg j’ai oublié le nom c’était sympa et les buveurs de bière étaient contents et nombreux 😉 Dommage il n’y a pas de marche gourmande au milieu des plants de thé 😂
    Tes loulous se sont bien défoulés il y a de l’espace.
    Gros bisous et bonne journée
    Mitou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.